"Le théâtre rend aux hommes la tendresse humaine".LOUIS JOUVET

DANS LA PEAU DE LA CANTATRICE DENISE DUVAL

 -Dialogues avec une carmélite-

de Jean-Dominique Hamel
Mise en scène : Nathalie Hamel et Bernard Lefèbvre
Avec:
Régine Crespin : Nathalie Hamel
Denise Scharley: Annie Monange
Francis Poulenc : Bernard Lefèbvre
Mère Thérèse: Hélène Robin
Louis Rialland : Alain Michel
Denise Duval: Esther Segal/Marie Lussignol

En 1957, l’Opéra de Paris s’apprête à créer Le Dialogue des carmélites de Francis Poulenc. A l’instigation du compositeur, la troupe, composée de chanteuses et chanteurs professionnels déjà connus du public, fait une retraite au couvent des carmélites de Compiègne. Les exigences de la vie monastique vont révéler la personnalité profonde des uns et des autres…

Dans une salle de répétition à l’opéra de Paris…

Les trois cantatrices : Denise Duval, Régine Crespin et Denise Sharley attendent Francis Poulenc pour répéter leur chant.

Maître Fancis Poulenc et Denise Duval

Toutes l’équipe de chanteurs d’opéra au couvent des carmélites

Francis Poulenc et Denise Duval dans le rôle de Blanche de la Force

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s